Skip to main content

XXIII International Congress of Historical Sciences, Poznań 2020/2022: Solidarity Fund for Ukrainian historians

The Board of CISH would like to inform of its intention to promote the participation of as many Ukrainian historians as possible in the Congress, with the dedication of 10,000 Swiss Francs from its Solidarity Fund to that end.

The Board recommends that the local organizers arrange a round table to investigate topics from Ukrainian and Russian history in order to facilitate a historical discussion of the current situation for the general public.

For more information and details, please visit Poznań 2020/2022 official website: https://ichs2020poznan.pl/fr/

Déclaration de la Section historique de l’Institut Grand-Ducal de Luxembourg sur la guerre en Ukraine 

L’Institut Grand-Ducal, toutes sections réunies, condamne dans les termes les plus fermes l’agression russe et l’occupation de l’Ukraine. Nous nous joignons aux appels faits au président Poutine de cesser les hostilités et de respecter le droit international et les droits de l’homme. 

Les membres de l’Institut sont solidaires du peuple ukrainien ainsi que des citoyens russes qui protestent avec courage contre l’invasion. La communauté européenne est appelée à accueillir les personnes déplacées par le conflit, à se montrer ouverte à toutes les victimes d’injustices sur une scène mondiale de plus en plus en proie à la violence.

Nous, les membres de la Section historique, rejetons avec force les pseudo-arguments historiques avancés par le Président Poutine pour justifier l’invasion de l’Ukraine. Nonobstant son intégration dans l’Empire tsariste et dans l’Union soviétique et nonobstant ses liens spirituels avec la Russie au sein de l’orthodoxie, une langue bien distincte et une vieille culture existent depuis des siècles en Ukraine, région carrefour entre l’est et l’ouest. Le sentiment national et l’aspiration à l’indépendance ne purent être enrayés par le pouvoir soviétique et ont débouché en 1991 sur la proclamation d’indépendance de l’Ukraine. Le Président Poutine, par une simplification grossière, réécrit l’histoire de l’Ukraine en faisant disparaître ce passé et en l’agrégeant à l’histoire russe pour lui enlever son caractère national distinct. 

Les membres de la Section historique s’inquiètent tout particulièrement du sort tragique des chercheurs et professionnels de la culture ukrainiens qui, outre les menaces de mort auxquelles ils se trouvent confrontés quotidiennement avec leurs familles, subissent aussi la destruction de leurs outils de travail. Nous nous préoccupons aussi de la situation des nombreux chercheurs (parmi lesquels surtout des jeunes, des doctorants, des étudiants) et acteurs culturels russes qui ont eu le courage remarquable de dénoncer l’attitude belliqueuse de leur pays. Confrontés à la répression sévère qui sévit déjà et qui s’aggrave en Russie,  maints opposants ont fui en toute hâte à l’étranger.

Nous rejoignons toutes les institutions académiques, universitaires et de recherche dans le monde pour demander à la Russie l’arrêt immédiat des hostilités qui entrainent des massacres de civils innocents, la fuite d’une partie importante de la population et la destruction progressive et complète du tissu économique et culturel de l’Ukraine. 

La voie choisie par le Président Poutine risque aussi de briser les riches relations de coopération qui se sont développées au cours des trente dernières années entre chercheurs et acteurs culturels de la Russie et des pays occidentaux, alors que la culture et la science devraient au contraire faciliter les échanges, la compréhension réciproque et la paix entre peuples.

Les membres de la Section historique de l’Institut Grand-Ducal de Luxembourg,

Paul Dostert, président, Gérard Thill, Raymond Weiller, Jean Schroeder, Jean Krier,  Guy May, Georges Hellinghausen, Monique Kieffer,  Michel Margue, Charles Barthel, Henri Trauffler, Josée Kirps, Michel Polfer, Alex Langini, Marc Schoentgen, Guy Thewes, François Reinert, Marc Schoellen.

Sixième conférence mondiale de la Fédération Internationale pour l’Histoire Publique (IFPH), Berlin 16-20 août 2022

En raison de la pandémie mondiale, la 6e conférence mondiale de la Fédération Internationale pour l’Histoire Publique, initialement prévue en août 2020, a dû être reportée deux fois. Un nouvel appel à contributions a été publié.
Il n’y a pas de thème de conférence spécifique ni d’accent mis sur une époque historique particulière. Les propositions couvrant un large éventail de l’histoire publique sont les bienvenues, telles que : Pratique de l’histoire publique et engagement civique, Mémoire, Digital, Médias, Performance, Questions professionnelles.

La date finale pour toutes les candidatures est le 31 janvier 2022

Des informations plus complètes et détaillées sont disponibles à l’adresse suivante: https://www.ifph2020.berlin.

XXIIIème Congrès International des Sciences Historiques Poznań 2020/2022: Fonds de Solidarité

Conformément à sa tradition et avec le soutien important de généreux sponsors, le Comité d’organisation du XXIIIème Congrès International des Sciences Historiques Poznań 2020/2022 a créé un Fonds de Solidarité pour les historiens qui désirent participer au Congrès.

Le soutien sera accordé sous la forme de:
a) d’un hébergement gratuit dans les dortoirs de l’Université Adam Mickiewicz pour 150 participants;
b) d’une exonération des frais d’inscription pour 100 participants;
c) de subventions de voyage pour 60 participants.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 31 janvier 2022.

Veuillez trouver toutes les informations et les coordonnées ici: https://ichs2020poznan.pl/fr/fonds-de-solidarite/

Sources pour les études historiques

Le blog Geschichtstheorie am Werk a pour objectif de théoriser et d’envisager l’histoire à la fois comme objet d’étude et pratique de connaissance. Conçu comme un atelier, il vise à remettre en question ce qu’est l’histoire et comment elle peut être étudiée et représentée. Ainsi, nous considérons la théorie de l’histoire comme un processus « à l’œuvre » qui s’interroge notamment sur ses propres actions. En résulte un large panel de thèmes qui, d’une part, comprend des questions classiques telles que : Qu’est-ce que l’histoire et comment se laisse penser l’absence ontologique du passé et du futur ? Quels sont les objets d’étude de la science historique et comment sont-ils traités afin de de produire des connaissances ? Sous quelle forme médiatique, fragmentaire, aléatoire (ou non) le passé est-il transmis et quelles formes de représentation (médiatiques) les historien.ne.s choisissent-ils à leur tour dans la présentation de leurs interprétations des époques révolues? Quels rôles sociaux sont assignés à l’histoire et à quelles valeurs éthiques cette dernière est-elle associée en tant que pratique scientifique historique?

L’Équipe rédactionelle invite tous les chercheurs intéressés à des questions de théorie de l’histoire à soumettre leurs contributions et réflexions en allemand, anglais, français, italien ou espagnol.

100 ans de l’Instituto de Historia Argentina y Americana dr. Emilio Ravignani

L’Institut Ravignani est un centre d’excellence consolidé dans la recherche sur l’histoire de l’Argentine et de l’Amérique, et un point de référence international pour les chercheurs en histoire de l’Amérique latine.

Une nouvelle publication présente une synthèse de la longue histoire de l’Institut, ainsi que de ses activités d’édition, de transfert, de diffusion et de formation des ressources humaines.

Veuillez trouver la brochure ici: http://ravignani.institutos.filo.uba.ar/instituto-ravignani-folleto-institucional